Comment poser ses limites et réussir à cadrer ?

Vous arrive-t-il de dire "oui" alors que vous penser "non" ? Il n'est pas évident de trouver le bon équilibre entre choisir de respecter ses propres besoins ou respecter les besoins de l'autre et donc préserver la relation. Je vous propose d'éclaircir ce qu'est l'affirmation de soi et surtout de vous partager des clefs essentielles à votre harmonie intérieure.

1/ Connaître ses limites


Mettre une limite c’est dire : « voici ce qui est acceptable pour moi et voici ce qui ne l’est pas. »


C’est se respecter et s’apporter de la sécurité. Cependant quelques facteurs peuvent venir

entraver l'expression de celle-ci :

  • Les injonctions : “je n’ai pas le droit”, “l’autre est plus important”, “je dois me taire pour être aimé / accepté”

  • La peur de décevoir, de déplaire

  • La peur de détériorer la relation

  • Le manque d’écoute de ses ressentis

  • Le manque de clarté vis à vis de ce qui est acceptable ou non pour nous

Poser une limite implique de faire un choix entre le respect de mes propres besoins et le respect des besoins de l’autre.


Si je ne suis pas sûre de mon choix, lorsque je vais l’exprimer, ma communication non verbale risque de me trahir, l’autre pourra alors facilement me déstabiliser.


Faire un choix implique de faire un deuil, ce qui peut être difficile, mais dans tous les cas ne pas faire de choix nous mets aussi dans une situation inconfortable. Il est donc important d’oser “trancher”.


La particularité d'une limite est sa relation directe avec l'émotion de la colère. En effet chaque émotion nous donne une information sur l'état de nos besoins. La colère nous informe d'un non-respect, il est donc essentiel de l'écouter.


Souvent nous attendons que l'intensité de la colère augmente avant d'oser exprimer notre limite. Le phénomène est physiologique, en réalité la pression intérieure est tellement forte que "le bouchon" explose.


Est-ce véritablement la bonne solution ? Je ne le pense pas.

Pourquoi ne pas exprimer sa limite au stade de l'agacement ? Bien souvent c'est parce que nous ne savons pas comment formuler notre limite sans "agresser" l'autre, et pourtant il est tout à fait possible de communiquer de manière bienveillante.


2/ Les différents comportements dans la communication


Les comportements verbaux que l'être humain adopte dans ses relations avec les autres peuvent se diviser en quatre grandes catégories :

  • les comportements d'inhibition

  • les comportements d'agression

  • les comportements de manipulation

  • les comportements d'affirmation.

Communiquer de manière assertive (affirmée) nécessite de la pratique, certains auront grandi avec et d'autres devront commencer de zéro, c'est comme une seconde langue.


Le constat est que nous sommes nombreux à naviguer entre comportement inhibé, agressif et manipulateur. Nous recherchons maladroitement à maintenir l'équilibre de nos besoins et leur satisfaction, c'est ce qu'on appelle l'homéostasie psychologique. Et c'est plutôt sain, le pire serait de rester constamment dans l'un ou l'autre de ces trois comportements.


3/ Les différentes formes d'affirmation


Les situations que nous rencontrons ne sont pas toutes identiques et nos possibilités d'affirmation varient :


Les modes suivants sont les principaux :

  • L’affirmation de base

  • L'affirmation empathique

  • L’affirmation progressive

  • L’affirmation avec confrontation


L’affirmation de base :


se rapporte à l’expression simple et directe de ses droits,

sentiments et opinions sans l'utilisation d’autres habiletés sociales telles que l’empathie, la confrontation, la persuasion, etc.


Ex. : Si quelqu’un est interrompu dans une conversation, il dit simplement : «Je m’excuse,

j’aimerais dire ce que j’ai à dire». Un ami demande à une jeune fille de l’accompagner au cinéma et elle répond : «Je regrette mais je ne suis pas disponible ce soir».



L'affirmation empathique


Consiste à reconnaître dans un premier temps les droits,

émotions et opinions de l’autre et dans un deuxième temps, à exprimer les siens.


Ex. : Une personne refuse une invitation en disant : «Je comprends ton désappointement

mais je ne suis pas disponible ce soir». Un jeune homme recevant de son père des conseils qu’il ne désire pas répond : «Tu veux mon bien et je le comprends, mais je préfère prendre mes propres décisions».


L’affirmation progressive


C'est celle par laquelle l’individu passe de l’affirmation de base à

des formes plus fermes d’affirmation lorsque, de façon insistante, on ne tient pas compte de ce qu’il dit.


Ex. : Au cours d’une réception, on offre de l’alcool à plusieurs reprises à un invité qui n’en prend pas. La première fois l’invité répond : «Merci, je ne prends pas d’alcool», puis : «C’est inutile d’insister, je ne prends jamais d’alcool». finalement : «C’est la troisième fois que je refuse. Auriez-vous l’obligeance de ne pas insister davantage?»


L’affirmation devient ici plus ferme devant la demande qui se fait plus insistante et ce qui est approprié à la troisième fois ne l’aurait pas été à la première.


L’affirmation avec confrontation


s’applique lorsqu’un individu ne tient pas ses engagements. Elle se déroule en trois temps : rappeler d’abord l’engagement initial, puis souligner les faits et enfin préciser les attentes. Elle a pour but d’exprimer un message très clair et et d’éviter ainsi toute confusion à la suite des conséquences du non-respect de l’engagement.


Ex. : « Je t’ai donné l’autorisation d’utiliser mes outils à condition de me le demander auparavant (premier temps, description de l’engagement). Maintenant tu les prends sans m’en parler (deuxième temps, description des faits). À l’avenir, je tiens absolument à être averti lorsque tu t’en sers sinon je ne te les prêterai plus (troisième temps, précision des attentes) ».


Ecouter sa colère, reconnaître ses limites et s'autoriser à les formuler permet de respecter son jardin intérieur et de prendre soin de soi. Comme dans l'apprentissage d'un langue, la pratique est essentielle.


Retrouvez tous les stages pour développer une "communication affirmée" dans l'onglet agenda (les stages ont lieu une fois par mois d'octobre à juin)


Fanny Juvin - Le plaisir de s'affirmer Coach et formatrice en communication et en développement personnel // confiance en soi - affirmation de soi - prise de parole en public // PNL & jeux d'improvisation théâtrale // 06.76.07.37.97 #FannyJuvinCoachingprisedeparoleenpublicNantes #coachprofessionnelàNantes #coachingprofessionnelNantes #commentparlerenpublicNantes #commentfairedesesemotionssesallies #stageconfianceensoiNantes #saffirmerdanssacommunicationNantes #apprendrelaprisedeparoleenpublic #apprendrelaprisedeparoleenpublicNantes #coachingindividuelprisedeparoleenpublic #coachingindividuelprisedeparoleenpublicNantes #formationcoachingprisedeparoleenpublic #formationcoachingprisedeparoleenpublicNantes #formateurprisedeparoleenpublic #formateurprisedeparoleenpublicNantes #commentparlerenpublic #commentparlerenpublicNantes #coachpourprendrelaparoledevantunpublic #coachpourprendrelaparoledevantunpublicNantes #coachpourprendrelaparoledevantunauditoire #coachpourprendrelaparoledevantunauditoireNantes #developpementpersonnel #developpementpersonnelnantes #coachdeveloppementpersonnel#coachdeveloppementpersonnelNantes

33 vues0 commentaire